flash A l'époque, la VAE avait suscité beaucoup d'espoir, en particulier pour les personnes les plus en difficultés sur le marché du travail. Depuis, le soufflet est un peu retombé. Parce que s'engager dans une démarche de VAE, c'est long, complexe et coûteux : de 70 à 2 000 euros ! Décourageant au possible, surtout pour les personnes non qualifiées, le public cible de la VAE !

Conséquence : beaucoup de candidats abandonnent en cours de route. Si ce n'est déjà avant d'avoir vraiment commencé. Sur les 70 000 personnes qui en 2004 se sont juste renseignées sur la démarche, la moitié a renoncé à aller plus loin. Les obstinés ont une chance sur deux de décrocher le fameux sésame. Les principaux diplômes visés sont le CAP/BEP (quatre candidats sur dix) et le Bac+2. 3 % tentent un diplôme de niveau Bac+5 ou plus (Cereq, Bref n°230, mai 2006). Dernier chiffre : en 2004, 20 452 personnes ont remporté un parchemin. Le ministère de l'Emploi espère qu'elles seront 60 000 en 2006 grâce au "plan VAE" présenté en juin dernier. Principales mesures : simplifier le plus possible le dossier de candidature, et surtout rendre la démarche gratuite pour les demandeurs d'emploi - indemnisés ou non indemnisés par les Assedic - dans l'espoir d'en diplômer 20 000 d'ici fin 2007.

Bon, me direz-vous et les femmes dans tout ça ?

J'y viens. Toujours selon le ministère de l'Emploi, les femmes sont les plus nombreuses à vouloir profiter du dispositif. 60 % s'informent sur la VAE et 67 % posent leur candidature. Elles visent en particulier les diplômes relevant de l'Education nationale, des ministères de l'Emploi et surtout, à 99 % des Affaires sociales. Tout simplement, parce que les premiers diplômes ouverts à la VAE concernaient des métiers très féminisés comme les aides à domicile ou les aides-soignantes. Les femmes concernées se sont engouffrées dans la brèche, se servant de la VAE pour faire reconnaître leur métier, difficile et très mal valorisé, et aussi pour réclamer une augmentation de salaire. Car dans un pays où règne la suprématie du diplôme, la VAE vaut son pesant d'or.

Si ce dispositif vous intéresse, je vous conseille de vous rendre sur le site du Centre Inffo.

Si vous êtes salarié, des infos sont à glaner ici.

Si vous êtes demandeur d'emploi, faites un tour par .

Pour connaître l'expérience de candidats qui ont fait la démarche, lisez ceci (format pdf).

Sachez aussi qu'un site gouvernemental devrait voir le jour en octobre 2006, baptisé tout simplement vae.fr

Enfin, si vous-même avez passé une VAE, n'hésitez pas à partager votre expérience en cliquant sur le lien "Commentaire" ci-dessus.

EDIT du 5 juilet 2007 : le site gouvernemental en question est visible sur cette adresse : www.vae.gouv.fr