medef Et oui, j'ai été invitée. Comme beaucoup de blogueurs d’ailleurs. Histoire de m’appâter, on m’a dit que je n’avais pas nécessairement besoin "d’être en phase avec les idées du Medef". En clair, d’être de droite. Non, non. L’essentiel en fait, c’est "d’engager le débat sur la blogosphère". Aaaaah ? Bien. Voyons donc de plus près les sujets abordés. C’est que cette année, l'Université d’été du mouvement patronal veut "Voir en grand". D’où des big thèmes : l’Europe, les fonds d’investissements, les nouvelles mégalopoles françaises, les Etats-Unis, l’Afrique, les rémunérations, les réseaux sociaux virtuels, l’esprit olympique, le développement durable, et j’en passe. Géant, non ? Attendez, il y a encore plus grand : Dieu en personne. Si, si. Avec la conférence : "Dieu pour point d’appui et la prière pour levier", coincé entre le débat sur les droits opposables et celui sur l’impôt mondial.

Autre argument pour m’attirer dans cette méga-teuf du patronat. "Tu pourras développer des contacts professionnels intéressants". Mais ouiiiiii, c’est vrai !!! Je pourrais en profiter pour réseauter, distribuer mes cartes de visite. Soit. Jetons donc un œil sur les participants. Ils sont 235, si j’ai bien compté. Et que du beau monde. Des barons de l’industrie, de la finance, de la politique… et même un roi : sa Majesté Abdallah II de Jordanie. Tiens, mais où sont donc les marquises dans ce grand rassemblement qui se veut "reflétant la société dans toute sa diversité et sa richesse" (dixit la patronne des patrons, L. Parisot) ? Je reconsulte le programme et j'en compte… 26 !!! Plus fort encore : elles sont carrément absentes de certains débats. Par exemple sur la science et les médias. Même pour évoquer Dieu, pas l’ombre d’une… sœur.

Bon, de toute façon, j’ai prévu autre chose pour cette fin de mois. J’ai un gros dossier à boucler. C’est que je tente vaillamment de travailler plus pour gagner plus. Le Medef devrait être content, non ?