Accueil

samedi 28 juin 2008

A droite ou à gauche ?

Cette photo, réalisée sans trucage et prise lors d'un autre séjour là-bas, sent bon les vacances. Et vous donne aussi un indice sur notre destination. Départ demain matin à l'aube.

athenes

J'espère que vous soufflerez aussi un peu cet été. Profitez-en pour prendre bien soin de vous. Mille pensées affectueuses à ceux/celles qui ne partent pas, soit la majorité d'entre vous selon mon dernier sondage.

Ah, j'allais oublier. Pour le pique-nique... Vous avez été nombreux à me relancer ;-) Alors, le 10 août, ça vous irait ? Cela vous laisse le temps de vous organiser. Même endroit que la première fois dans le magnifique parc sur l'Ile St Germain à Issy ? Je rappelle que vous pouvez venir accompagner - ami(e)s, mari/femme, enfant(s) - comme l'année dernière. Les petits nouveaux, les timides qui n'ont pas osé franchir le pas en 2007, j'espère que vous serez de la partie. Suffit d'amener son panier, sa nappe et sa bonne humeur.

Je vous laisse voir et on en rediscute à mon retour, d'ici une quinzaine de jours, d'accord ?
A très bientôt.

EDIT du 7 juillet : je viens tout juste d'apprendre du fin fond de mon ile grecque que Ingrid Betancourt a été libérée. Mon dieu, quelle nouvelle !!! Je suis toute émue...

flèche Haut de page

mercredi 25 juin 2008

Le vert vous va si bien

terredefemmes L’écologie, l’environnement, le développement durable, la planète, son avenir, ce sont des thèmes qui ne laissent pas les femmes indifférentes. Je constate même qu’elles s’investissent de plus en plus dans ces sujets, que ce soit au quotidien, sur le terrain, dans des associations, comme dans la vie économique et politique.
Pourquoi ? Est-ce lié à cette possibilité qu’elles ont de donner la vie, à une sensibilité naturelle, instinctive, qui les poussent à vouloir protéger, défendre, transmettre… ? Je ne sais pas vraiment. Mais ce raz-de-marée vert fait naître des initiatives, voire même des vocations, bien intéressantes.

Immédiatement me vient là à l'esprit l'engagement de la fantastique spécialiste des chimpanzés Jane Goodall. Mais Madame Tout le Monde qui oeuvre dans son coin, n'est pas en reste. Et parfois, elle se retrouve même en haute de l'affiche. J'en ai découverte quelques unes à travers le prix Terre de Femmes, de la Fondation Yves Rocher. Comme Sylvie Monier, la dernière lauréate, à l’origine de l’association Mission Haies Auvergne qui se bat pour reconstituer des haies dans le Cantal. Ou la jeune Flore Moser, primée en 2007, pour avoir mis en place en Equateur, une pépinière d’espèces utiles à la population pour sauvegarder les ressources de la forêt amazonienne.

En parallèle, il faut aussi compter sur toutes ces femmes qui promotionnent des vêtements, des cosmétiques, des jouets, de la déco ou du tourisme… "écolo-bio". J’avoue que je connais pas d'entrepreneuses dans ces domaines-là. Je veux dire de "vraies" défricheuses, pas celles qui se servent de la green attitude comme d'un alibi commercial...

Et enfin, il y a vous, lorsque vous prenez soin de trier vos déchets, de fermer le robinet pendant que vous vous frictionnez les dents, lorsque vous veillez à ce que vos enfants ne jettent pas de papier parterre, écrivez recto verso sur une feuille de papier, n'imprimez pas vos mails, éteignez la lumière de votre bureau... Des petits gestes simples, de tous les jours, à la maison comme au travail.

A consulter :
- Les femmes et l’environnement : un sondage TNS Sofres/Femme Actuelle de janvier 2008.
- Calculez votre empreinte écologique
- Un moteur de recherche d'offres d'emploi vert
A utiliser : la barre d’outils Ecolo Info créée par Anne-Sophie Novel. En l’installant dans votre navigateur Internet, vous accédez à des centaines de sites et de blogs sur l’écologie et le développement durable. Une mine d'infos !

(L'image provient du site de la Fondation Yves Rocher)

flèche Haut de page

samedi 21 juin 2008

Pas envie

Je n’ai pas envie de vous parler de ce colloque sur l’égalité hommes-femmes auquel j’ai assisté mardi dernier et qui m’a laissée un petit goût amer. Ni du dernier rapport annuel de La Halde, ni de l’arrivée largement commentée de la glaciale Laurence Ferrari sur la Une. Ni de la disparition de la somptueuse Cyd Charisse que j’adulais. Non. Pas envie.

Pas envie non plus de vous dire que j’ai déjeuné avec une coach franco-américaine qui a voulu connaître ma vision professionnelle, que Petit Homme chausse maintenant du 40 du haut de ses 11 ans, que Catherine Nivez d'Europe 1 m’a interviewée (diffusion le 29 juin), que personne n'arrivera à me persuader d'aller voir "Sex and the City" parce que je-ne-suis-pas-du-tout-fan de ces quatre filles super hype. Non. Pas envie.

Encore moins envie de vous raconter à quel point j’ai adoré Les années de Annie Ernaux, que Elever un garçon m’a culpabilisée, que je suis invitée à TF1 pour la campagne "Ensemble pour la diversité", chez Paris Pionnières pour l’inauguration de ses nouveaux locaux et à la soirée numérique Girl Power 3.0, que je suis arrivée à faire sourire Philippe "un quinqua chômiste" au bord du gouffre, qu'une promesse de boulot est tombée à l’eau, que j'ai plus de 300 "amis" sur Facebook.

Bref, pas envie du tout de vous parler de ma vie ;-) Juste sortir et prendre un grand bol d'air.

lavieestbelle (Merci à Véronique pour la photo)

flèche Haut de page

mercredi 18 juin 2008

Mamans solos en coloc

D’abord quelques chiffres : il existe aujourd’hui en France 1,7 million de familles monoparentales. Dans 85% des cas, ce sont des mamans solos. Certaines ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Si j’ai déjà évoqué les moyens dont disposent ces femmes pour assumer solitude, enfant(s) et boulot, j’aimerais aborder ici une initiative que je trouve tout à fait originale : la colocation monoparentale.

L’idée vient de Anne-Marie, une jeune diplômée en Administration de l'Economie Sociale, actuellement en recherche d’emploi. "Au vu de l'augmentation du prix de l'immobilier et de la baisse du pouvoir d'achat, il devient de plus en plus difficile pour les familles monoparentales de survivre. Je suis persuadée que la colocation peut-être une réponse pour certaines mamans, pas seulement financièrement mais aussi moralement" m’a-t-elle expliqué.

Ca marche bien pour les étudiants et les célibataires actifs. Pourquoi pas pour les mamans ou les papas solos ? Imaginez-vous… partager un plus grand logement, le loyer, les charges, économiser des frais de garde pour les enfants en sollicitant les colocataires, avoir de la compagnie le soir…

Anne-Marie qui a elle-même été élevée par sa mère seule, vient donc de lancer le site Colocation-monoparentale.com. Pour l’instant, il démarre. Les rubriques sont encore peu alimentées. Les petites annonces de coloc encore rares. Le forum plutôt désert. Mais gageons que le bouche-à-oreille virtuel fonctionnera très vite et permettra à cette petite idée de grandir et mûrir…

flèche Haut de page

vendredi 13 juin 2008

Un buzz qui vante la femme parfaite

D'abord il y a eu ça :

airobotics

Lire la suite -->

flèche Haut de page

mercredi 11 juin 2008

JE, le retour !

Vous vous souvenez de JE, ce magazine papier dédié aux femmes d'affaires, créé par Catherine Malpas, à qui j'avais donné la parole sur ce blog ? Son aventure avait tourné court au bout du quatrième numéro. Et depuis, plus de nouvelles. Et bien, elle m'a recontactée il y a quelques jours. Voici ce qu'elle m'écrit, et à vous par la même occasion qui avez suivi et parfois fortement réagi à son parcours :

Lire la suite -->

flèche Haut de page

vendredi 6 juin 2008

Une carrière en forme de "M"

Entre 20 et 30 ans, nous sommes généralement au top de notre potentiel. Une vraie éponge. On absorbe, on apprend, on est brillante, on travaille dur, on est "productive", rapide, efficace, performante. On a la gnake !

Lire la suite -->

flèche Haut de page

mardi 3 juin 2008

Une aide à la reprise d'activité des femmes

ampoule Vous venez de retrouver un travail, vous voulez suivre une formation ou créer votre entreprise. Mais vous n’avez pas assez d’argent pour faire garder Nicolas et/ou Pimprenelle pendant votre absence.

Demandez à bénéficier de l’Araf, l’Aide à la reprise d’activité des femmes. Il faut que vous soyez inscrite comme demandeuse d’emploi, bénéficiaire de l’ASS, l’API, l’AV ou du RMI (pas les Assedic), et avoir la charge d’un ou de plusieurs enfants de moins de 6 ans. S’il(s) est(sont) scolarisé(s), vous toucherez 305 euros. Si l’un d’entre eux n’est pas scolarisé, 460 euros.

Côté conditions, votre travail doit durer plus de 2 mois et être rémunéré au maximum 1295,82 euros brut par mois. La formation doit faire plus de 40 heures. Je vous renvoie sur le site de l’Anpe et sur celui du Service-Public pour plus de détails. Si vous ne remplissez pas toutes les conditions, sachez que certaines dérogations sont possibles.

La garde des jeunes enfants est un vrai problème pour les mamans qui galèrent financièrement et qui veulent (re)travailler. Ce coup de pouce peut vraiment les aider.

EDIT - J’avais déjà publié cette info il y a deux ans, lors de la création de ce blog, mais comme à l’époque, vous étiez peu nombreux à le lire et que l'Araf est toujours d’actualité, je me suis dit qu’il était intéressant que je la ressuscite des archives. Voilà qui est fait !

flèche Haut de page


Accueil   Vendredi 24 Mars 2017